loading...Please wait while content is loading.
25/07/2010
Gold medal game of the 2010 FIBA U17 World Championship for Women in Toulouse, France. 25 July 2010.

TOULOUSE – (Championnat du Monde féminin FIBA- 17 ans) –  Après les victoire de grçons il y a un mois à Hambourg, les Etats-Unis archi-favorites et seules invaincues dans cette compétition deviennent les premières championnes du Monde des moins de 17 ans. Dans un Palais des Sports de Toulouse enflammé par ses 2500 spectateurs, la France, pays hôte, s’est battue mais n’a rien pu faire face à la supériorité sans conteste des Etats-Unis et leur victoire finale 92-62.

Diallo lance le match en appuyant à l’intérieur et inscrit le premier point de ce match sur lancer franc. La pression défensive française gêne les américaines dont la menace offensive peut venir de tout côté. Epoupa égalise 5-5 sur contre-attaque. Menée 11-8, Guppillote fait entrer Chevaugeon à la patte brulante ce soir qui plante 5 points et ramène son équipe à 17-13. Epoupa prend le relais pour revenir à 3 points  19-16. Les américaines mettent un coup d’accélérateur à l’image de sa meneuse Massengale et prend dix points d’avance à la fin de la première période 26-16.

En début de seconde période, les intérieures américaines sont stoppées par une bonne défense de Cornélie (2 interceptions). Le festival français derrière l’arc de cercle de Chevaugeon, Niamke  et De Angelis enflamme la salle. Nayo sous le cercle permet à l’équipe de France de passer en tête d’un point avant d’être calmée par Massengale à trois points. Stewart dans la raquette, les 5 points consécutifs de Lewis et le shoot au buzzer de Massengale donnent une marge d’avance de 12 points aux Etats-Unis avant de rejoindre les vestiaires, 50-38.

Inattentives en défense sous le cercle, les françaises se font aussitôt sanctionner sur une série 5-0 (56-39). Emmenée par Lewis, les Etats-Unis trouvent facilement les shoots ouverts derrière l’arc de cercle et accentuent l’écart jusqu’à 24 points. Les sept points de Galliou Loko puis l’entrée payante de Mercier à trois points ne réduiront difficilement le retard avant d’entamer la dernière période, 75-54.

La dernière période n’est qu’un étalage de la classe américaine et de leur supériorité dans toutes les phases du jeu. La France reste longtemps bloquée à deux points inscrits (deux lancer-francs). Les Etats-Unis déroulent tranquillement et dernier panier à trois points de Chevaugeon ramène l’écart final à 30 points sur le score de 92 à 62.

Réactions d'après match:

Arnaud Gupillotte: Dans le sport la seule chose qui compte c’est de ne pas avoir de regret, quand on est battu par plus fort il faut l’accepter. Félicitations aux Etats-Unis qui ont une très très belle équipe. C'est un bonheur d’être arrivés en finale. On a été vaincus par plus fort aujourd’hui. Nous avons shooté avec 32% de réussite et elles ont pris 20 rebonds de plus. Défensivement, on n'a pas pu évoluer dans notre registre de défense, on a bricolé en permanence. Quand tu fais l'élastique en permanence, au bout d'un moment ça claque.

Merci à l'organisation de Toulouse et Rodez qui a été exceptionnelle. Je profite de ce CM en France et d'être devant la presse française pour remercier tout le monde, cette médaille n'est pas celle d’une équipe c'est celle d’une fédération et d’un pays.

Merci aux clubs, aux comités, aux ligues, merci à tous les dirigeants qui ont eu à un moment donné en charge ces joueuses. Nous sommes en haut de la pyramide aujourd'hui, nous récoltons le fruit des autres  deux mois dans l'année, il ne faut pas oublier ce qui a été fait pendant 15 ans. Merci à tous les acteurs

Claire Stievenard : On se prend une bonne taule mais nous avons fait quelque chose qui n'a jamais été fait. Le bonheur dépasse la déception de la défaite. Elles étaient meilleures que nous

Barbara Nelson: je suis extrêmement ravie de faire partie de la première équipe à gagner les 1ers CM moins de 17. Non seulement nous avons participé à cet évènement historique mais nous l'avons remporté. On a dû faire beaucoup de sacrifices individuels pour satisfaire les besoins de l'équipe: les joueuses ont joué à une différente position de celle qu'elles ont l'habitude de jouer. C'est extrêmement gratifiant. Elles ont pris beaucoup de plaisir tout au long de cette aventure. C'est bien d'arriver au sommet mais c'est encore plus difficile d'y rester.

La France a été magnifique. Nous avons passé de superbes moments ici. Tout le monde a été chaleureux et sympatique avec nous. Nous avons noué des contacts pour la vie. La France peut être fière de son organisation et de sa fédération

Elisabeth Williams: Cela a été honneur pour moi de faire partie de cette équipe, de jouer et remporter les premiers championnats du monde. Nous avons fait beaucoup de sacrifices mais c'est ce qui était nécessaire pour arriver jusqu'ici. C'est un sentiment extraordinaire

LOC

  
Newsletter FIBA
Inscrivez-vous à notre lettre d'information quotidienne pour recevoir toute l'info FIBA (en anglais).
Soumettre
Souscrire
Se désinscrire
2010 FIBA World Championship Global Partners and Marketing Partners